La réalité sur l'enseignement actuel du Yoga...

...et ce que beaucoup ne veulent pas que vous sachiez

5 minutes de lecture après lesquelles vous choisirez un(e) professeur(e) en connaissance de causes !

J'ai réfléchi longtemps à savoir si j'allais écrire ou non ce qui suit mais le Yoga faisant face à de nombreuses dérives et hypocrisie, j'ai fini par me lancer, mon éthique réclamant l'honnêteté ! Ne cherchant ni la gloire ni à faire prospérer un business, ma parole peut être totalement libre ! Chacun(e) doit pouvoir pratiquer un "vrai" Yoga !

Nous vivons une époque où, dans tous les domaines, les masques et tromperies du passé ne peuvent plus perdurer ! Je vois beaucoup trop souvent des personnes abreuvées de fausses informations concernant le Yoga !

Les nombreuses injonctions de certaines "instances yoguiques" consistant à ne jamais rien dénoncer (il faut toujours paraître "zen et stoïque") font que ce texte va probablement générer des réactions, ce qui est une bonne chose. Faire face à la réalité est tout aussi inconfortable qu'indispensable !

À la vue de tous les cours de Yoga qui existent actuellement, nous serions en droit de penser que leurs participant(e)s se portent tou(te)s à merveille. Pourtant, nous en sommes encore bien loin ! Pourquoi ? Vous trouverez quelques éléments de réponses ci-dessous.

Qu'en est-il réellement du statut de l'enseignement du Yoga ?

Avant d'entrer dans les détails, il faut déjà savoir que l'enseignement du Yoga n'est pas réglementé.

Pourquoi ?

Le Yoga, en tant que discipline spirituelle, ne peut pas être réglementé car aucun État au monde, ni fédération, ni quelque organisme que ce soit n'est compétent ni légitime pour s'occuper de spiritualité ! De fait, l'enseignement du Yoga n'est pas reconnu par l'État. N'importe qui peut donc légalement s'improviser "professeur" du jour au lendemain.

Il n'y a pas non plus de programme ni de formation officielle, ce qui fait qu'il n'existe en réalité aucun diplôme, si ce n'est des jolies bouts de papiers qui n'ont pas plus de valeur que celle qu'on veut bien leur donner.

Voilà pourquoi, de nos jours, nous trouvons autant de formations, de "fédérations" ou d'organismes en tout genre (dont la respectabilité varie beaucoup) qui s'auto-proclament références mondiales (ces structures servant souvent de support pour nourrir également les égos de leurs dirigeants), essayant de se donner une image pseudo-officielle, "certifiant" et "labellisant" tout et n'importe quoi du moment que vous leur payez une adhésion. Autant de pseudo-labels pronés et mis en avant par certain(e)s "professeur(e)s" en recherche de tout ce qu'il est possible de montrer au public du moment que cela leur donne l'impression de pouvoir se justifier mieux que le voisin. Dans cette même optique de légitimisation à tout prix, il n'est pas rare non plus de voir ces personnes exposer un CV étoffé d'expériences professionnelles qui n'ont rien à voir avec le Yoga !

Le meilleur exemple actuel est celui de la fameuse "Yoga Alliance" : cette association n'a aucune légitimité mais en revanche elle brasse beaucoup d'argent (et de vent) même si elle se présente comme étant à but non lucratif. Beaucoup usent de tromperies en prétendant être "certifié(e)s" Yoga Alliance alors qu'en réalité cette association ne fait que simplement "enregistrer" des formations contre gains pécuniers, évidemment. Elle n'effectue aucun contrôle durable et n'est donc en rien un gage de qualité. En grattant un peu le vernis, nous trouvons aisément sur internet la réalité de ce pseudo-label que beaucoup agitent par pure fierté pour attirer les client(e)s ! Le Yoga se portait très bien avant l'apparition de cette structure, il se portera tout aussi bien, voir mieux, après !

Image 11

Un(e) bon professeur(e) se construit sur la profondeur de sa pratique et aucun label ne pourra jamais certifier cela !

Tout cela n'est pas crié sur les toits car les structures et les "professeur(e)s" voulant maintenir à tout prix le succès de leur business sont de plus en plus nombreux(ses) !

Img 16581

Ce business du Yoga, désormais mondial, laisse la place à toutes les dérives. Nous voyons émerger des pseudos-Yogas appauvris dans lesquels toute profondeur a disparu, ne prônant que le travail et les contorsions du corps sur des postures s'enchaînant à un rythme endiablé. Le tout agrémenté de quelques mots sanskrit histoire de faire plus "authentique". Même l'Inde n'échappe plus à ce triste constat !

Mais qu'en est-il de l'immobilité nécessaire pour aller en profondeur, de l'aspect méditatif dans la posture, du pranayama, de la conscience de soi, de l'observation de son Être au-delà du corps etc. ? Au lieu de cela, on laisse la place à une forme de gymnastique à connotation exotique, ponctuée éventuellement de quelques relaxations ou méditations superficielles, le tout dans une ambiance et un environnement "maniéré".

Sans compter cette indélicatesse à la mode qui consiste, pour beaucoup de "professeur(e)s", à se mettre continuellement en avant en se donnant en spectacle sur internet dans des postures compliquées innacessibles à la plupart des élèves. Quoi de mieux pour générer des complexes chez la personne en recherche d'un cours de Yoga ?

Lorsque vous cherchez un cours et que vous arrivez sur le site d'un(e) professeur(e) n'affichant que des photos de sa personne en pleine posture, il convient de se poser des questions quand à sa réelle profondeur...

Certes, des personnes y trouvent leur compte sinon elles ne fréquenteraient pas ce type de séances. Mais il est facile, lorsqu'on se présente comme professeur, de faire croire à des néophytes ou des pratiquant(e)s resté(e)s des années en surface qu'on a une grande maîtrise et expérience du Yoga, même quand ce n'est pas le cas ! Le tout sous une apparente sympathie et la pilule passe ! Même ceux que l'on considère comme des maîtres reconnus finissent parfois par s'illustrer dans divers déboires (judiciaires) et scandales (sexuels et financiers), plus que dans la transmission de la profondeur du Yoga !

Il faut bien appeler un chat un chat et rendre à César ce qui appartient à César. Cessons d'appeler "Yoga" ce qui n'en véhicule ni les valeurs, ni la profondeur et encore moins l'éthique !

"Quand on est fermement établi dans la vérité, les actions produisent des fruits entièrement dépendants de cela."
"Quand on est fermement établi dans l'honnêteté, tous les joyaux se présentent d'eux-mêmes."


Yoga-sutras de Patanjali, chapitre II sutras 36-37

Quid des professeur(e)s de Yoga ?

À notre époque, où ne compte que la rapidité, la simplicité et la recherche du moindre effort, il est, hélas, assez courant de trouver des formations de professeur(e)s au lance-pierre, pauvres en contenu, en un an, parfois même un mois, dites "intensives" promettant un retour sur investissement en peu de temps (ces formations peuvent également apprendre à faire fleurir son business ; tout est dit) ! Pire encore, il n'est pas rare d'en voir se dérouler en ligne !

Img 40331

Cela produit à la chaîne des "professeur(e)s" qui à peine arrivé(e)s sur le "marché" dépensent la majeure partie de leur énergie à alimenter leurs réseaux sociaux, leurs partenariats commerciaux avec X ou Y et leurs publicités en tout genre en s'efforçant d'amener leur clients à poster des avis (positifs bien sûr) sur divers moteurs de recherches, espérant arriver en tête de liste (la concurrence est rude). Le tout en faisant mousser leur personne sous un look et une apparente zénitude permanente (cela fait partie de la panoplie). Autant d'activités chronophages au service de leur image (et égo) et business au lieu de consacrer plus de temps à la progression de leurs élèves (moins les élèves progressent, plus longtemps ils restent dans les filets du(de la) professeur(e)).

En dehors de toutes ces exécrables logiques commerciales, le Yoga n'est pas que "théorie". Il est "pratique" et surtout expérience, et l'expérience ne s'acquiert qu'avec le temps. La transmission du Yoga ne peut s'effectuer efficacement et avec respect qu'au bout de nombreuses années d'une pratique sincère, régulière et quotidienne combinée à l'apprentissage d'une pédagogie profonde.

Une fois encore, soyons honnête : la profondeur de la transmission ne se limite pas à une formation de 200 ou 500 heures standardisées (nombre d'heures dérisoire très couramment rencontré) ! Alors que les grands maîtres préconisent des années de pratique avant de commencer à enseigner un minimum (certains parlaient même de dix ans), comment quelqu'un formé au lance-pierre peut transmettre la profondeur du Yoga ? Sans cette profondeur, l'élève ne reçoit ni les outils ni la motivation pour se débrouiller seul(e) ensuite !

Pourtant, le but est qu'un jour, le plus proche possible, nos élèves nous quittent pour voler de leurs propres ailes ! Sinon pourquoi parler de cours et d'enseignement si ce n'est pas pour conduire concrètement les pratiquant(e)s à l'autonomie ?

Comment trouver votre professeur(e) ?

Il est vivement conseillé de vérifier certains points. Est-ce que votre professeur(e)...

- se donne en spectacle en prenant continuellement la pose (photos de postures) ? Dans ce cas la preuve est assez évidente que ses connaissances et la profondeur de son expérience sont malheureusement aussi superficielle que les photos elles-mêmes... L'égo en revanche est bien présent !

- vit exclusivement du Yoga ? Auquel cas son honnêteté et son enseignement sont biaisés par son besoin d'argent !

- a une expérience complète et profonde du Yoga depuis de longues années (et combien) ?

- a eu une formation à la pédagogie sur plusieurs années ?

- se maintient dans une pratique personnelle sérieuse et sincère ?

- est réellement capable d'adapter la pratique à chaque public, aussi différent soit-il ?

- sait vous mettre à l'aise ?

- use de flâteries et de séduction pour vous maintenir dans ses filets ?

- reste humble (maintient-il(elle) une fausse modestie alors qu'il(elle) fait mousser sa personne sur les réseaux sociaux via des posts qui n'apportent rien à votre pratique) ?

- favorise votre ouverture d'esprit ?

- reste disponible en permanence pour favoriser votre progression et autonomie ?

- incarne réellement ce qu'il(elle) enseigne ?

...et tant d'autres choses qui entreront en résonnance avec ce que vous recherchez...

Le Yoga est humilité. Ce n'est pas du théâtre avec des mains en salutation pour être" joli(e)", des "namasté" prononcés dans tous les sens pour paraître exotique, ni des séries systématiques de photos pour faire le beau ou la belle aux yeux du public. Le Yoga est une expérience, une science de la vie, un art de vivre qui demande une certaine discipline et honnêteté pour nous conduire au-delà des poisons mentaux de l'existence...

Ce texte a généré des réactions en vous ? Alors il a rempli son rôle ! Il reste une seule chose à faire maintenant pour ouvrir votre esprit : vous faire votre propre expérience !

Je vous invite à lire également cette page de Denis Billo, professeur de Yoga renommé dans le sud de la France, qui détaille sans complexe la réalité sur l'enseignement du Yoga :

https://www.yoga-darshan.com/yoga/federation-francaise-de-yoga.php